Depuis la Punta Pesebre, on peut avoir une vue différente sur l'arc de Cofete. Sur cette photo, on devine au loin Cofete et on apprécie la force de l'Océan ainsi que la hauteur des falaises. Seul le soleil fait défaut.

Punta Pesebre et son nom mystérieux.

Au Sud-Ouest de l’île de Fuerteventura, dans la péninsule de Jandía, se trouve la “Punta Pesebre”. Un paysage désertique entouré par l’océan et sans aucune trace de civilisation.

Prêt pour une nouvelle excursion !

“Punta Pesebre” ou “Punta Presebe” ?

Les premières cartes de Fuerteventura ont été réalisées par des Géographes, des topographes et des militaires étrangers aux îles, pour la plupart des fonctionnaires péninsulaires qui écrivaient ce qu’ils pensaient être corrects, et qui ne connaissaient pas la signification exacte des termes propres à la région.

Un rocher recouvert de pouce-pied qui nous permet d'imaginer le rocher de l'époque recouvert de guano.
Un rocher recouvert de pouce-pied qui nous permet d’imaginer le rocher de l’époque recouvert de guano.

En conséquence, le nom “Pesebre” est une erreur de transcription du toponyme original. Je m’explique…

Il faut savoir qu’à l’époque, il y avait à cet endroit un rocher couronné de guano de mouettes, de puffins et de sternes. Ce rocher, de par ses couleurs, ressemblait fortement à un rocher recouvert de “pouce-pied”…

Or, le nom local du pouce-pied (“Percebe” en espagnol), est “Presebe” …

Ce qui a été compris et écrit “Pesebre” par les fonctionnaires de l’époque, nom sous lequel la pointe est connue aujourd’hui.

Pour résumer :

Le pouce-pied (“El Percebe“) que l’insulaire appelle “Presebe” est devenu “Pesebre“.

C’est pourquoi les cartes maritimes reflètent cette pointe sous le nom de “Punta Pesebre”, au lieu du nom original “Punta Presebe” …

Par contre, ne cherche pas de pouce-pied dans les environs, car c’est une espèce protégée sur les Îles Canaries et je te rappelle que tu es dans un parc naturel.

Accès à la Punta Pesebre

Pour accéder à Punta Pesebre, il faut suivre la piste de Morro Jable jusqu’à la péninsule de Jandía. Le déplacement en vaut la peine.

Quand nous atteignons le hameau de Puerto de la Cruz, on tourne à droite au niveau d’un panneau indiquant notre destination à environ 4 kilomètres.

Le terrain entre la Punta Pesebre et la Punta de Jandía est un plateau sans grand relief appelé “LLano de la Angostura”.

C’est une zone couverte de “jablec’est-à-dire un mélange de sable volcanique et de coquilles de mollusques fragmentées.

On y trouve aussi une ancienne piste d’atterrissage. (Pour en savoir plus, je t’invite à lire cet article sur la plage Los Ojos.)

Depuis la Punta Pesebre, on peut avoir une vue différente sur l'arc de Cofete. Sur cette photo, on devine au loin Cofete et on apprécie la force de l'Océan ainsi que la hauteur des falaises. Seul le soleil fait défaut.
Une vue différente sur l’arc de Cofete. Seul le soleil fait défaut. Dommage.

La côte est rocheuse, avec des falaises et quelques plages suspendues. Seules les criques, se trouvant protéger latéralement par de gros rochers, accumulent du sable comme la playa Los Ojos.

Au niveau de la pointe, tu profiteras de cette vue impressionnante vers l’infini et en direction de l’arc de Cofete.

Pas de phare, mais une balise.

Balise de la punta Pesebre

En ce lieu, nous remarquons une étrange construction qui se résume à une porte au milieu de nulle part. On trouve la balise de Punta Pesebre, avec un tronc pyramidal de couleur grise et blanche.

Les balises ont une portée plus courte que celle d’un phare. En revanche, elles ont la même fonction, à savoir signaler un point de danger à proximité des eaux navigables.

Ce signal maritime complète le signal du phare se trouvant à la Punta de Jandía, le tout avertissant les marins des dangers que représente l’extrémité Sud de cette île.

Un lieu où la singularité de son paysage l’a rendu spécial.

C’est peut-être un endroit reculé. Cependant, ce fut celui qui attira le plus mon attention, peut-être aidé par son environnement. Il est de notre responsabilité d’en prendre soin afin que ces lieux uniques ne perdent jamais leur magie.

Malheureusement, je n’ai pas pu mettre de photos qui représentent vraiment ce petit paradis qui nous offre des paysages incroyables. Pour finir de te convaincre d’y faire un détour lors de ton séjour, n’hésite pas à rechercher des images de la Pointe Pesebre sur Google !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page